Débat citoyen :

Comment l'IA peut-elle aider les hommes à construire une société plus efficace, plus durable et plus juste ?

image d'une intelligence artificielle

À propos de l'évènement

20:00 - 21:30 (GMT+1)
Lundi 15 Mars 2021

Dans un monde en mutation où elle fascine autant qu’elle inquiète, l’intelligence artificielle (IA) reste encore souvent mal comprise ou fantasmée du grand public et il est capital que tous les citoyen.ne.s comprennent suffisamment les potentialités et les limites de l’IA.

Après une présentation de la dynamique IA en Wallonie par Thierry Dutoit (UMONS), Carl Mörch (ULB) discutera des questions éthiques associées.

Ensuite, quatre débats citoyens seront menés en parallèle sur un enjeu de société majeur en lien avec l’IA, en présence d’un.e expert.e du domaine : IA et équité avec Patrizia Zanoni (UHasselt), IA et santé avec Mohamed Boukhebouze (CETIC), IA et emploi avec Dominique Demonté (Agoria) et IA et environnement avec Olivier Devolder (N-Side).

Un sondage de perception permettra d’évaluer le degré de confiance des citoyen.ne.s en l’IA et les principaux espoirs et craintes qu’elle suscite.

Nathanaël Ackerman, lead de AI4Belgium conclura l’événement.

Timing

20:00 : Keynote Thierry Dutoit
20: 10 : Keynote Carl Mörch
20:30 : Debates (IA and health avec Mohamed Boukhebouze - IA and environment avec Olivier Devolder - IA and work avec Dominique Demonté - IA and equity avec Patrizia Zanoni
21:15 : Résultats des débats avec les modérateurs
21:25 : Conclusion avec Nathanaël Ackerman

Pour participer à l'évènement, inscrivez-vous !

Sprekers

Prof. Thierry Dutoit

Thierry Dutoit a obtenu les grades de Master et Docteur Ingénieur Electricien en 1988 et 1993 de la Faculté Polytechnique de Mons où il enseigne la théorie des circuits, le traitement du signal et de la parole.

Il est l’auteur de plusieurs livres sur la synthèse vocale et le traitement du signal appliqué, de plus de 15 chapitres de livre, 7 brevets, a écrit ou co-écrit plus de 100 papiers sur le traitement de la parole, du signal biomédical et les technologies d’art numérique.

Il est éditeur associé du Journal on Multimodal User Interfaces, membre du comité éditorial de Speech Communication et membre de la société IEEE Signal Processing. T. Dutoit a fondé l’institut UMONS/NUMEDIART pour les technologies créatives, dont il est le président, et l’ASBL FABLAB MONS.

Il est à la tête du portfolio de projets DigiSTORM qui a mené à la création du CLICK Creative Innovation Center à Mons, dont il est aussi le directeur.

En 2020, il a co-créé l’institut de recherche interuniversitaire TRAIL

Dr. Carl Mörch

Carl Mörch est co-manager de FARI – IA, Données et Robotique pour le Bien Commun, un institut de recherche créé par l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et la Vrije Universiteit Brussel (VUB).

Il était chercheur postdoctoral à Algora Lab (Université de Montréal, Mila) en 2021, boursier de l’Observatoire International sur les Impacts Sociétaux de l’IA et du Numérique (OBVIA). Il est spécialisé dans l’utilisation responsable des technologies, en santé en particulier.

Il travaille tout particulièrement sur les enjeux éthiques et sociaux de l’IA et du « Big Data ». Il est aussi professeur associé au département de Psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

 

Dr. Mohamed Boukhebouze

Mohamed Boukhebouze est le responsable du département Data Science au CETIC.

Il a obtenu son master en Informatique en 2006 et son doctorat en Informatique en 2010 au sein de l’université de Lyon.

Entre 2009 à 2012, Mohamed Boukhebouze était un chercheur postdoctoral au sein de l’Université de Namur (FUNDP). Ses centres d’intérêt portent sur l’ingénierie et l’analyse de données par les algorithmes de machine learning.

Mohamed gère la roadmap et les activités de Data science au CETIC. En parallèle, Mohamed est le leader du projet INAH qui vise à mettre en place une plateforme d’accès sécurisée et éthique aux données médicales pour une analyse multicentrique dans le cadre d’une recherche médicale et statistique.

Il est auteur de plusieurs articles de recherche liés au data science (voir DBLP).

Il est également membre de comités de lecture de conférences internationales et revues (ANT, NISS, KER, …).

Dr. Olivier Devolder

Olivier Devolder, ingénieur civil et docteur en mathématiques appliquées de l’UCLouvain, a développé une expertise reconnue à l’intersection de deux révolutions de notre époque, la transition énergétique et les technologies de l’intelligence artificielle.

Olivier pilote l’activité Energie d’N-SIDE, spin-off de l’UCLouvain et de l’ULiège, un des fleurons wallons du numérique comptant près de 150 collaborateurs spécialisés dans l’application des technologies de l’optimisation et de l’intelligence artificielle aux services du secteur de l’énergie et du domaine pharmaceutique.

A travers ses solutions d’intelligence artificielle, N-SIDE contribue à permettre une intégration du renouvelable à grande échelle dans nos systèmes énergétiques tout en garantissant leur fiabilité et la maîtrise des coûts au niveau sociétal.

Collaborant avec de nombreux acteurs clés du paysage énergétique belge et européen, Olivier est également un orateur fréquent au sujet de l’adoption de l’IA dans ce secteur.

Dr. Dominique Demonté

Docteur en génétique, la carrière de Dominique Demonté a évolué de la recherche au développement régional.

Après avoir dirigé l’unité des sciences de la vie du Bureau de transfert de technologie de l’ULB, il a été directeur adjoint de l’Institut d’immunologie médicale de l’ULB, un partenariat public et privé avec GSK biologicals.

De 2010 à 2019, il a été directeur du Biopark ULB Charleroi, un campus qui regroupe aujourd’hui 2500 personnes.

Très impliqué dans le développement wallon, il a été vice-président de BioWin, président de l’association des parcs scientifiques wallons SpoW et membre du conseil d’administration d’entreprises, de centres de formation, d’agences régionales et d’incubateurs.

Depuis janvier 2019, il est directeur Wallonie au sein d’AGORIA, la fédération belge des entreprises technologiques qui avec ses 2000 entreprises joue un rôle clé dans la mise en place d’un environnement ou la technologie contribue à améliorer notre qualité de vie.

Prof. Patrizia Zanoni

Patrizia Zanoni est Professeur à la Faculté d’économie des affaires à l’université d’Hasselt où elle est à la tête de SEIN – Identity, Diversity & Inequality Research, et titulaire d’une chaire en études des organisations à l’Ecole d’Utrecht de gouvernance à l’Université d’Utrecht.

Sa recherche investigue la diversité et la gestion de la diversité dans les organisations avec une attention spécifique pour les relations de puissance inégales et le rôle des nouvelles technologies.

Son travail a été publié dans de nombreux journaux scientifiques internationaux en études des organisations, études de genre et diversité et éducation. Elle est co-éditrice en chef de “The Critical Journal of Organization, Theory and Society”.

Nathanaël Ackerman

Nathanaël Ackerman is the current lead of the AI4Belgium coalition.He is “AI & Innovation expert” at the Federal Public Service Policy and Support (BoSa).He is also the National Contact point for AI4EU, and ONE AI expert @OECD.

Nathanaël has had a mixed public-private career: from research & teaching AI @ Université Libre de Bruxelles, to entrepreneurship.He was involved in the technology transfer @ULB for several years.

In 2012, he was appointed as Director for Innovation and International Relations @Brussels Enterprise Agency (now hub.brussels).More recently, Nathanael has been appointed as Advisor for Innovation and AI (to Secretary of State Axelle Lemaire) for the French Government.

He leaded the #France IA  strategic plan. And then co-founded and managed the Hub France Artificielle for 2 years, before coming back to Belgium, his native country, to do quite the same job : contribute to the national AI strategy, and implement it with the ecosystem.

Nathanael is both graduated from Polytechnic School of Brussels, and Ecole Centrale Paris.

Modérateurs

Dr. Céline Thillou

Céline THILLOU, Directrice de l’Administration et Valorisation de la Recherche de l’Université de Mons : interconnecter le monde académique et socio-économique afin que les résultats de la recherche soient utilisables, massivement et rapidement par et pour la société. 

Diplômée ingénieure civile en France après un long stage aux USA en 2001, Céline a obtenu son doctorat européen en Belgique en 2006, avec plusieurs visites de recherche à l’étranger dont la principale à l’université de Bristol. Lors de son doctorat, elle était active en traitement d’images, reconnaissance de caractères pour un public déficient visuel dont l’IA permet clairement une meilleure appropriation pour toute personne handicapée.

 Aujourd’hui, outre la direction du service, elle se consacre aussi à l’Open Science pour mieux sensibiliser les chercheurs et rendre la recherche accessible à un plus grand nombre.

Luca La Fisca

Luca La Fisca est doctorant F.R.I.A-FNRS au sein du service d’Information, Signal et Intelligence Artificielle (ISIA Lab) de la Faculté Polytechnique de Mons sous la supervision des Prof. Bernard Gosselin et Laurent Lefebvre. Il a été diplômé Ingénieur Civil Électricien à Mons en 2019.

Ses recherches se trouvent au carrefour entre l’intelligence artificielle et l’étude du cerveau humain à travers l’analyse de signaux électroencéphalographiques dans le but de mieux comprendre le lien entre le cortex sensorimoteur et la mémoire sémantique.

Nicolas Atlé

Nicolas Atlé est enseignant assistant et doctorant au sein du service Génie Architectural et Urbain de la faculté polytechnique à l’université de Mons depuis 2017.

Architecte, diplômé de La Cambre en 2008 à Bruxelles, il est habilité à la maîtrise d’œuvre en 2011 à L’ENSA Montpellier. Il a exercé en freelance entre 2009 et 2017 à Paris et a réalisé installations, mobiliers et scénographies urbaines en tant que membre du collectif XXI depuis 2005, en France et en Belgique.

Sa recherche sur les questions d’adaptation et de flexibilité s’articule autour des thématiques suivantes : plasticité et circularité (réemploi, réversibilité, durée de vie, etc.), écophilosophie et affordance, design écosocial.

Il expérimente la pédagogie par le Faire en lien avec ces thèmes dans le cadre de workshops UMONS et interuniversitaire.

Dr. Elodie Deprince

Elodie Deprince est première assistante dans le département « marketing et communication » de la Faculté Warocqué d’Economie et de gestion à l’UMONS.

Elle est docteur en Sciences économiques et de gestion depuis septembre 2019 et a réalisé sa thèse sur le thème des réseaux sociaux numériques dans l’internationalisation des petites et moyennes entreprises belges sous la supervision d’Angy Geerts et Laurent Arnone.

Ses recherches sont principalement liées aux outils digitaux et à l’internationalisation des entreprises et son terrain de recherche repose sur les PME. Elodie a déjà publié ses différents résultats dans revues scientifiques classées CNRS. Ses domaines d’enseignements sont le marketing et l’entrepreneuriat.

Tiffany Jandrain

Assistante à l’Université de Mons et enseignante à l’Université Saint-Louis – Bruxelles, Tiffany Jandrain termine actuellement sa thèse de doctorat en traductologie qu’elle a entamée en tant que boursière UMONS et boursière FRESH du F.R.S.-FNRS dans le Service de Traduction spécialisée et Terminologie à la Faculté de Traduction et d’Interprétation de l’UMONS, sous la supervision des Prof.

Christine Michaux et Prof. Gudrun Vanderbauwhede. Elle s’intéresse particulièrement à la transposition des registres en traduction de textes pragmatiques à des fins pédagogiques dans une approche fonctionnelle de la langue.

Ses principaux domaines de recherche concernent la traduction spécialisée et la linguistique appliquée ; ses langues de travail sont l’anglais, le russe et le néerlandais.

Pour participer à l'évènement, inscrivez-vous !

Organizors

le logo de l'université de Mons
Logo de AI4Belgium